« Il faut que je me réveille. » 

 

Au sens propre, comme au sens figuré, j’ai, encore une fois, décidé qu’il était temps de commencer officiellement le début d’une nouvelle vie. « Encore une fois », parce que je n’en suis pas à ma première tentative. Et oui, il faut que je me l’avoue, je suis une fille pleine d’idées, de volonté, mais qui peut tout abandonner du jour au lendemain ! J’ai cette incroyable capacité à commencer des choses, et ne pas aller au bout. Dommage que cette discipline ne soit pas récompensée ! Alors aujourd’hui,  est la date officielle que je grave sur cette feuille de papier virtuel. Que je partage avec vous, sans trop savoir si je serai lu, sans me poser vraiment de questions, mais je le fais pour moi. Pour me prouver que je peux le faire, et m’engager simplement à le faire, « en public ».  

 

« Mais, à faire quoi, au juste…? ».

 

Et bien pour faire court, je suis une fille, ou disons même une femme en faite, parce que j’ai 28 ans, je ne suis plus une enfant. Je disais donc, une femme, oui, qui a vécu cinq belles années à mener une vie dans laquelle je me suis laissée porter. J’ai en effet la chance de vivre de ma passion. Je suis danseuse professionnelle. Je n’ai effectivement jamais trop l’impression de travailler, et pas de difficulté à me réveiller le matin pour exercer cette activité. On peut dire que je suis fière de mon métier, mais il y a un « Mais ». J’ai commencé la danse très tard, je ne pensais même pas qu’il était possible d’en faire mon métier, cette idée faisait partie de mes rêves les plus fous. C’était pour moi pas palpable, car je n’avais pas fait d’école de formation, et j’étais une fille très timide. C’est suite à un voyage aux Etats-Unis que j’ai réalisée que tout était possible. Je sais, ça sonne très cliché, mais c’est vrai. Ce voyage m’a appris à vaincre mes peurs, et me rendre compte que quand on voulait vraiment, profondément quelque chose, il fallait commencer par y croire, par en faire son évidence, et par se donner les moyens de parvenir à ses fins. C’est ce que j’ai fait. Je me suis formée, j’ai plaqué mes études pour la danse, et, un an après mon retour des Etats-Unis, je suis devenue danseuse. Pas sur des petits contrats, mais de gros contrats, avec de grosses sociétés, où j’étais réellement prise au sérieux. Mais voilà, cinq belles années sont passées, et la flamme a perdu de son intensité. J’avais à l’époque des choses à me prouver, et aujourd’hui, j’ai comme la sensation d’avoir comblé toutes ces cases, et comblé également cette ambition. J’ai envie de plus, j’ai envie d’autre chose, je ne veux plus être dépendante de l’avis de telle ou telle production, concernant ma façon de danser, sur mon physique, etc. Je veux avoir la main sur ma propre vie, et cesser de la laisser entre les mains des autres. Voilà ce que je veux faire : être ma propre patronne. Entreprendre. M’ouvrir. Faire de nouvelles choses. Exploiter de nouveaux talents. Partager. Ecouter. 

 

« Et tout commencera ici, alors:

 

 

Bienvenue chez moi, faites un tour, installez vous, faites comme chez vous.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire, pour que l'on échange quelques mots,

 

Bonne visite…

  AURELIE SERINE  

Contactez moi